A quoi sert une business plan ?

Un business plan est un document permettant à un promoteur ou un entrepreneur de consigner à l’écrit ses idées. Avant de se lancer dans la réalisation d’un projet, il est primordial pour l’entrepreneur de montrer qu’il maîtrise son sujet. Le business plan décrit donc en détails tous les aspects nécessaires pour la réussite d’un projet ou le lancement d’une entreprise.

Pourquoi rédiger un business plan ?

Un entrepreneur dessine dans sa tête un projet qu’il souhaite concrétiser. Il peut s’agir de la création d’une entreprise, du lancement d’un nouveau produit, ou toute autre opportunité d’affaires. Souvent, l’entrepreneur souhaite associer à son projet des partenaires techniques et financiers, et donc des investisseurs et des techniciens pour la réalisation de son projet. C’est là qu’intervient le business plan, servant de support pour convaincre les futurs partenaires potentiels du projet. Ce document est un plaidoyer indiquant aux parties intéressées que le projet est bien viable. D’un autre côté, le business plan sert également à l’entrepreneur lui-même en tant que feuille de route. Le plan contient en effet la stratégie de déploiement du projet et tous les indicateurs clés qui serviront de référence.

Que doit contenir un business plan ?

Un business plan doit être rédigé en fonction du projet à soutenir, mais aussi du lecteur à qui il est destiné. Il peut s’agir par exemple d’un business angel ou d’une banque dans le cas d’une recherche de financement. Le business plan doit donc être personnalisé et non calqué simplement sur des documents déjà existants. Mais d’une manière générale, le corps d’un business plan comporte 06 parties majeures, à savoir :

  • La présentation de l’entreprise ou du projet,
  • La présentation des services ou des produits qui seront proposés,
  • L’étude de marché,
  • Le développement de la stratégie commerciale,
  • Le descriptif du processus technique pour les services à proposer ou les produits à fabriquer,
  • L’analyse financière qui répondra aux questions essentielles relatives aux besoins de financement, à la rentabilité et au retour sur investissement.

Pour la performance du business plan, chacune de ces parties doit être rédigée avec le plus grand soin, de la manière la plus complète possible et avec des données tangibles à l’appui.

Résumé et annexes

Si le corps du business plan est bien la partie la plus développée, il faut également rédiger minutieusement le résumé et les annexes. Le résumé exécutif est placé en toute première partie du business plan. Très souvent, c’est la page qui est lue en premier par le destinataire du business plan. Le résumé doit donc être clair et persuasif. Il arrive en effet que des investisseurs rejettent des projets sans lire le business plan et ce, même si le projet a un fort potentiel, uniquement parce que le résumé n’est pas convaincant. Il en est de même pour les annexes qui doivent servir l’intérêt de tout le document en apportant des faits et chiffres concrets et complets pour convaincre.

Quel statut juridique choisir pour son entreprise ?
Création d’entreprise : comment réaliser son étude de marché ?